vendredi 15 mars 2019

 
 
 





 



Après avoir effectué quelques petites courses lors de ses précédents déplacement sur l'île de Bornéo en Malaisie Jacques LE BRIS avait décidé pour on ultime déplacement à Kota Kinabalu de voir plus grand et c'était inscrit au Bornéo Ultra Trail Marathon. Quatre distance était proposé un 9, 32, 50 et 106 km. Il s'est aligné sur le 32. Les 3 grandes courses donnent des points de qualification pour Ultra Trail du Mont Blanc ( UTMB ).





 Pour participé a cette course plusieurs équipements étaient obligatoire, le sac était contrôlé à l'arrivée, sinon il y avait des pénalités

-Sac contenant les équipements  >   disqualification le cas échéant
-téléphone mobile  >  1h00 de pénalité
-Couverture de secours  >  1h00 de pénalité
-sifflet   >  1h00 de pénalité
-camel bag (1,5 litre mini )  >   disqualification le cas échéant
-vêtement coupe vent/anti-pluie  >  1h00 de pénalité
-trousse de secours  >  1h00 de pénalité
- lampe frontale  > 1h00 de pénalité

Le sac pesait environ 4 kg



 

 
Lors de cette course 18 nationalités étaient représentées  (  France, Malaisie, Brunei, Royaume-Uni, Singapour, Philippines, Canada, Indonésie, Australie, Inde Etats-Unis, Allemagne, Pays-Bas, Russie, Slovaquie, Afrique du Sud, Espagne, Sri Lanka et Suisse )
19 français étaient engagés sur le 32 km ( des expatriés, des vacanciers .....)




Le départ de la course était donné à 7h00 du matin ( minuit heure française ), ça commençait fort avec 4 km de monter. Jacques est parti assez vite pour bien se positionner et ne pas être gêner mais les routes étaient assez large finalement pour commencer , environ 15ème au premier km. La première montée s'est très bien passée, il n'a fait que doublé les coureurs et la descente un peu technique et assez rapide lui a permis de remonté sur quelques coureurs encore et de passé au premier point de contrôle w6 en 5ème position au km6,6 avec un autre français en 43'23 moy 9,1 km, ils vont faire route ensemble jusqu'au km20.
La deuxième grosse difficulté débute après ce contrôle avec une pente raide, on arrive sur les derniers coureurs du 100km, on est gêner dans notre progression, la montée de 1,5 km se fait en marchant , impossible de trottiner. La descente est rapide jusqu'au km10, il y 6 km de chemin assez vallonné jusqu'au prochain control, jacques se fait plaisir en accélérant un peu sur une portion qui lui convient très bien mais perd quand même 1 place au contrôle w8 a case d'une erreur d'aiguillage,  6ème .en 1h58 au km16,3





















La dernière très grosse difficulté de 2km de monté à des pourcentage très élevé est un véritable calvaire !!!!   Tout la haut sur un chemin de crête en pleine jungle les premiers signes de crampes apparaissent , et il doit donc ralentir et laisser passer plusieurs coureurs. La descente est très raide, il chute 3 fois . Au bas de la descente il s'arrête acheter une cannette de boisson fraiche pour repartir. Il passe au troisième contrôle à la 11èm place en 3h42. Les 7 derniers km étaient relativement plat jusqu'à l'arrivée avec des passages sur des ponts de singe pour passer les rivières, des champs d'ananas. Il finit par une dernière chute à 2km de l'arrivée. A l'arrivée il faisait 31°
Il termine cette course éprouvante à la 11ème place et 1er vétéran après vérification du sac en 4h35
La plupart des athlètes avaient des bâtons et sur ce genre de course c'est important.