jeudi 30 novembre 2017




Le dimanche 26 novembre Jacques et Isabelle LE BRIS ont participé à la 27 édition du marathon de La Rochelle.Ce marathon est composé de 2 boucles identique, la première moitié est très roulante tandis que la deuxième est très casse patte avec des faux plats montants et une belle montée. L'épreuve du marathon était limité à 7000 inscrits et ce quota était atteint au 3 novembre, il y a eu 11000 inscrits sur l'ensemble des épreuves ( marathon, duo, 10 km et entreprises ).

Ci dessous la course raconté par Jacques

On s'est inscrit sur ce marathon début juin quand tout allait bien pour moi après 2 mois d'arrêt suite à une blessure au genou, mais fin juin la douleur est revenue et je me suis arrêté de nouveau pour plusieurs mois et c'est à ce moment la que je me suis dit qu'il n'était plus possible de réalisé ce marathon. Je me suis posé pas mal de questions, que faire ? tout arrêté ? et bien non je me suis dis : guéri toi au plus vite pour éventuellement faire ce marathon avec isa. Merci à Carole qui ma permis d'avoir un rdv rapidement pour une infiltration du genou et les quelques semaines de gagner m'on permis de réaliser ce marathon avec quelques semaines d'entraînements seulement.

*Avant de vous parler le la course proprement dite , je voudrais revenir sur la préparation d'Isa qui a été énorme. Après la réussite de son marathon de Nantes en avril 2015 ( 4h00'52) elle a repris le même plan d'entraînement réalisé par coach Philippe. Elle a effectué tous ses entraînements toute seule, par n'importe quels conditions météo ( vent, pluie .....), j'ai effectué une sortie longue de + de 2h00 avec elle ( la seule pour moi) et Nolwenn la suivie également en vélo sur une sortie de 2h15 ( merci Nolwenn), toutes ses sorties  étaient bien noté ( fractionné , temps réalisé ....) . La réussite d'une telle épreuve passe d'abord par un bon entrainement .

* Début du weekend
Nous sommes partis samedi en fin de matinée, on s'arrête à Vannes pour déjeuner puis on repart pour La Rochelle.On arrive à La Rochelle vers 16h00, on s'installe à l'hôtel puis allons chercher les dossards, 10 min à pied.Il y a une file d'attente énorme avant d'accéder à la salle, on est en même temps que les Cavaleurs de Brest à patienter.Ils nous disent qu'ils sont une cinquantaine a avoir fait le déplacement.Dans la salle on s'imprègne de l'ambiance marathon avec les divers stands. En même temps sa cousine à Isa , Laurence Cadiou de Naturvan qui cours également ce marathon nous rejoint.On fait la traditionnel photo avec les dossards.Ala sortie de la salle il faisait pratiquement nuit déjà et on s'est promené un petit peu ( pas trop pour garder les jambes pour le lendemain). La ville est magnifiquement décoré d'illuminations de noël avec la grande roue et les Tours. Retour à l'hôtel pour aller dîner puis allongé les jambes.

* C'est le jour J
   Petit déjeuner avec le traditionnel gâteau sport.
on regarde la météo par la fenêtre et on voit qu'il fait beau. A la sortie de l'Hôtel on se rend compte qu'il fait très,très froid ( 3 degré ). L'attente dans le sas aura été longue par ce froid, les mains étaient complètement gelés. Il y avait 2 départs distinct qui se rejoignaient au bout de 800m. D'un côté senior et M1 de l'autre les féminines et M2,M3 et duo. Je suis parti dans le même sas qu'Isa.
 

 Le départ est donné à 9h00, nous voilà parti pour une folle et belle aventure. Le premier kilomètre est très lent car on piétine (5'52), on a du mal a trouvé l'allure parmi cette foule de coureurs. Les kilomètres suivant sont très rapide car on est emporté par l'ensemble du peloton ( 2ème km 5'16  puis 5'19 , 5'19 , 5'26 , 5'21 , 5'19 , 5'21 ... ). La prépa avait été faite pour 5'30 ,5'35 au km. Je lui dit qu'il est plus que temps de ralentir et de retrouvé notre allure de 5'30, c'est ce que l'on a fait par la suite, elle a super bien géré sa course. C'est à partir de là que beaucoup de coureurs ont continué sur leur lancé et que l'on redoublera plus tard. Sur le parcours les clubs bretons était bien représenté, on nous a demandé si Laurent était là. Sur le premier semi on a bien apprécié la course, on a discuté avec des gens de la Forêt Landerneau , les semelles de Bohars était également représenté. J'ai pu prendre quelques photos car j'ai couru les 25 premiers km avec le portable à la main , pas facile tout de même de prendre des selfies en courant.Le parcours est dans l'ensemble roulant avec une belle montée au 17ème km environ. Isa était très facile sur les 30 premiers km. Avant chaque ravitaillement je m'échappais pour lui chercher de l'eau pour qu'elle n'est pas besoin de s'arrêter. Du 30ème km au 36ème on est vraiment resté concentré sur notre course car on tenait les chronos mais plus dans la difficulté. Pour ma part mes douleurs au genoux sont apparues à partir du 25ème km mais pas assez douloureux pour abandonner cette aventure. A partir du 36ème km on avait du mal a tenir les chronos, ( 37ème km 5'46 , 38ème km 5'55 , 39ème km 5'45 , 40ème km 6'07 ) le circuit plus dur,on arrivait en fin de marathon , sa montre était en batterie faible , elle ne voyait plus ses chronos . A partir de ce moment là, je n'ai cessé de l'encouragé car je savais que sauf défaillance elle était partie pour une grosse performance, je l'encourageais énormément. Elle était dans le dur, elle serrait les dents mais elle gardait tout de même une belle foulée, je savais qu'avec le mental qu'elle allait tenir.



Puis dans les 2 derniers km après la montée devant le casino Isa a retrouvé ses jambes de début de course dans la descente et on ne fait que doublé du monde jusqu'à l'arrivée ( 41ème km 5'19 et 42ème km 5'36 ), que du bonheur !
Que de spectateurs sur les 2 derniers km , on se serait cru sur la montée de l'Alpe d'Huez pour les cycliste, c'était énorme !!!
Isa était parti dans l'objectif de réalisé moins de 4h00 et bien pari tenu et de quel manière.


                              3h56'36  

                             3212ème  / 6091 arrivants  
                          

je suis très heureux d' avoir couru auprès de toi et très fier de ta performance 😜




                                                                   


             BRAVO ISA     














Les récompenses à l'arrivée : une rose pour les femmes, un coupe vent , la médaille et une bourriche d'huitres
Une organisation parfaite

je remercie toutes les personnes qui nous ont envoyé un p'tit message d'encouragement  ou de félicitation après la course.



Maintenant place à d'autres marathoniens pour 2018 avec notamment le marathon de Paris ou Karim, Laurent,  Gwénaël, Mickaël et Véronique sont déjà inscrits
N'hésitez pas à venir les rejoindre , un marathon c'est vraiment une aventure exceptionnel
Pour Véro ça sera son premier marathon